Pistes de réflexion sur la définition astroconditionaliste du Lune'RET héliocentrique en SoriX (Théorie du SORI en Astrométrie)

 

Comme chacun le sait, il est ardu de s'aventurer seul en pays inconnu et la complexité de cette théorie m'a invité à une grande prudence relationnelle durant ces longues années d'études solitaires, testant d'innombrables synthèses conditionalistes aussi difficiles les unes que les autres ...

Avec le Zodiaque héligéorbital, la définition du Lune'RET héliocentrique est une conséquence logique de la Théorie présentée sur ce site.
Ma principale conclusion est que l'hypothèse du SORI ainsi testé nous oblige in fine à redéfinir le Lune'RET et les Zodiaques selon des critères propres au sori astrométrique, alors que le COMAC argumente l'inverse : "ce sont les planètes (donc le RET) qui obligent à dépasser l'étanchéité inter-référentielle du SORI" ....
Etanchéité qui a, selon moi, bien d'autres mauvaises raisons de perdurer que le SORI en lui-même (voir ici).

Or, à partir de l'authentique clin d'œil GEI en conditionalisme, adressé à votre serviteur il y a 28 ans , il convient de rendre à César et à Dieu ce qu'il leur appartient en SORI : selon notre condition terrestre, une Intégration SANS Dieu est tout simplement évanouissante, car elle se transforme vite en infernale désintégration du diable & Co - qui dirige durement ce mézocosme chielleux de la Cour Céleste au Pouvoir social sur toute la Terre depuis toujours.
C'est à dire qu'une Intégration sans aucune référence à "Dieu" (tel LE critère eXhaustif d'altérité méta-intégratrice) est, au sens propre comme au figuré, un total anéantissement ...

Car hormis la polysémie du concept intégration en diverses disciplines (Physiologie, Mathématiques, Economie, Sociologie ...), il n'existe malheureusement aucune Intégration ultime en soi-même seulement, au grand dam des incroyants, athées, agnostiques et matérialistes de tout poil, qui souhaiteraient fortement éviter toute référence à Dieu ... parce que "nul n'en sait rien", que "ça n'explique rien de toute façon" ou à l'inverse que "ça explique trop facilement un peu tout et son contraire !", et qu'elle a toujours été détournée par des esprits malades en servant d'alibi et de justification aux plus graves abus relationnels de toutes sortes qui ont jalonné l'histoire des civilisations humaines. Du grand gâchis élohimique pur jus !

Ce qui reste exactement et profondément vrai jusqu'à aujourd'hui (voir tous les intégrismes actuels et passés, pour le négatif de la chose !), sans doute pour longtemps encore, et pour des raisons insuffisamment connues que j'expose longuement de part et d'autre sur ce site, mais ne concerne en rien l'Intégration en Dieu que je défends ici, la qualifiant sur Terre comme au Ciel "la plus grande et la plus belle de toutes ! "(pour le positif de la chose).

En effet, le satori astroconditionaliste m'est tombé dessus sans aucun lien avec une quelconque religion, spiritualité ou mysticisme et à travers la matière astrale objective en HélioGéOrbital et en Géo-Equatorial, telle une illumination surprise vécue par mon esprit entièrement convaincu de l'immense portée de la pensée conditionaliste, même en ces domaines transversaux : par leurs logiques internes et leurs référentiels propres, échappant de fait à la démarche strictement rationnelle de l'objectivité scientifique (cohérence interne, logique formelle, rationalité, reproductibilité, prédictabilité, réfutabilité etc), ils permettent sans doute une plus grande liberté exploratoire de ce mystérieux inconnu ...
C'est donc la seule "physique inconnue" du RET, éclairée du SORI COMAC de JPN & RP, et testée en Astrométrie "positionnelle" (Espace-Structure), qui ont permis ce contact si dense, vaste, profond et libre avec le divin Grand Esprit du Ciel () : - )

Comme si l'ancestrale opposition matière-esprit n'était au fond qu'universelle et fumeuse escroquerie, alimentant depuis longtemps tous les excès des uns comme des autres ?
C'est bien ce qu'illustre, à sa manière, le "Saut de l'Intégration" cher au COMAC.

Ce paradoxe n'a cessé de m'interroger : comment est-il possible que la simple vue de mes thèmes astrologiques en soriade ait pu déclencher un tel Grand OUI de GEI, purement Objet/Intégration, qui a fait l'admiration, l'envie et la féroce jalousie des plus grands chefs et cheffes du chiel - les seuls qui en relevèrent la puissante portée jusque là ! -, alors qu'il n'a occasionné que silence prudents et critiques trop "exclusivement Sujet" de mes pairs depuis 25 ans ? Ceci doit expliquer cela () : - )
J'espère que tous ces malentendus se dissiperont "un beau jour ou peut-être une nuit" ...

Je fus donc obligé, de par la base conditionaliste et le sommet intégrateur divin de cette expérience unique - le contact GEI en astroconditionalisme -, de respecter les uns et les autres sans trahir personne, périlleux exercice d'équilibriste digne d'un funambule bien haut perché ... Avec une contrainte très particulière : arriver à définir tout cela SANS donner aucune prise aux innombrables détournements de sens dont le chiel est si familièrement responsable depuis toujours en Humanité !
Des définitions universellement neutres de GEI à travers le système solaire clairement décodé par le COMAC ?
Le défi uranien est de taille : l'hélioconditionalisme de la soriade pourra-t-il assumer (r) sa dimension transcendantale originelle (T) au milieu de cette pourriture bourgeoise au pouvoir mondial dominant par le chiel uniquement ?
Or, sans une sorte de "protection divine", aussi difficile à définir que discrète à observer, c'est peu probable ... mais je continuerai inlassablement quand même à dénoncer ce pouvoir démoniaque sur toute l'Humanité en essayant, avec mes tout petits moyens, de promouvoir le "Bon DIEU en astroconditionalisme".

Ces pistes de réflexion commenceront naturellement par le RET hélio, car l'Intégration en Dieu (ID) nous concerne au premier chef () : - )

Illustration :

 

Les centres Lune'RET :

 

Lune : petit cœur de Grand Cœur : en Sujet, l'homéostasie globale des Pouvoirs est l'enjeu intégrateur primordial, pour tout le monde - lieux - époques, car il s'agit de LA LIBERTE fondamentale pendant le rejeu créaturel de la vie divine reçue à travers la Création.

Terre : petit Amour de Grand Amour : la terrestritude rejoue l'Amour de Dieu sur la perle rare (tout un programme !).

Mars : petite paix de Grande Paix : en cette angélicité humaine, l'union des cœurs et des vies construit la Paix Universelle

Pluton : petit esprit de Grand Esprit : le Grand Esprit Incréé Pur de Dieu se manifeste par ses "multiples motions spirituelles silencieuses" dans la quête universelle de Vérité.

 

Les relais RET :

 

Mercure : petit esprit de Grand Amour : l'Esprit de sel est Humour, curiosité aussi vaste que l'Amour, élans multiples, éveils diversifiés de l'intelligence dans la bienveillance

Vénus : petite paix de Grand Amour : Tendresse, douceur, soins, beauté, béatitude, sublime musique de la céleste rosée

Jupiter : petit amour de Grande Paix : Bravo concorde, prospérité, protection et partage de la vie !

Saturne : petit esprit de Grande Paix : recherches complexes, compréhension profonde de sa vie, de ses difficultés, de ses fonctionnements, rouages et processus

Uranus : petit amour de Grand Esprit : Emergences de sa Lumière, révélation de ses vérités et démonstration des impostures

Neptune : petite paix du Grand Esprit : Elle est souffle de vie, impétueuse fécondité universelle et surabondance de grâces angéliques


Le petit ne chaussant pas le Grand (Merci JPN !), l'unique exception émerge lorsque le Grand se fait lui-même tout-petit pour nous aider à grandir ...

L'intégration de l'Humanité en Dieu (et réciproquement !) sur le Grand Chemin Universel de L'Unus Mundus refuse toute fatalité et envisage le moindre progrès possible comme souhaitable avant tout : le plus dur est toujours devant, même si le plus gros est derrière !

Fort à propos d'icelui, les quelques perlouzes Sujet suivantes ne sauraient nous gâter le nez de l'Histoire, mais reniflent un peu nos indistinctions foireuses, auxquelles il suffit souvent d'en rectifier le sens pour cesser de se la péter un peu trop, car sinon "l'avenir nous souhaite bon vent" :

• Lune : prout bébé sent l'Amour à plein nez ! Grand cœur pardonne au tout-petit et accueille avec bienveillance les maladresses de l'innocence : avoir trop bon cœur n'offense pas celui de Dieu ...
• Mercure : trop grand Esprit de son petit amour = à n'aimer que son seul humour, les autres n'en rient guère, les exagérations et illusions mentales pullulent à trop l'écouter ...
• Vénus : trop grand amour de sa petite paix = volupté des voluptés mène à grande luxure de moults débauches, si l'on n'y prend garde et/ou "Le monde entier est un cactus !" Ouille !
• SolyTerre : le trop grand amour de soi est narcissique en diable, vide comme une baudruche en miroir et demande Grand Soin pour sa guérison. Alléluia !
• Mars : une si petite paix qui se prend pour la Grande et décide à son tour qui doit vivre ou pas avec elle ? Pas plus méchants que les faux-gentils et, peut-être, réciproquement ?
• Jupiter : une telle grande paix en si petit amour ne mérite que la honte d'abuser de ses égoïstes privilèges et l'erreur de se croire à l'abri au milieu de l'envie et de la jalousie qu'elle a ainsi créées.
• Saturne : Grande Paix en trop petit esprit ne devient-elle pas qu'ennui, désabusements, paresses spirituelles, codages/décodages irréalistes et recherches vaines ?
• Uranus : La gonflette uranienne est définitivement un trop grand amour de son seul petit esprit !
• Neptune : Grand esprit en si petite paix produit d'innombrables "succès damnés" : contrefaçons diverses, délires mystiques évanouissants, confusions, drogues et illusions de toutes natures se succèdent sans fin aux panthéon de nos égarements.
• Pluton : L'enfer, qui commence dès que l'on prend son petit esprit pour le Grand, perdure et dure jusqu'à s'évanouir en son propre néant après d'infinies souffrances !

Que Dieu nous en préserve l'odeur .... et vive la Narine ... en Paix !

Parmis leurs indésirables effets, dus principalement à l'infestation élohimique planétaire depuis si longtemps, il en est d'autres qui sont plus que pénibles à vivre, observer, sentir, toucher du doigt et à guérir, en soi-même et chez autrui :
• On voudrait tout comprendre, mais surtout sans se casser la tête = victimes du prêt-à-penser par le bas
• On voudrait aimer vraiment sans avoir à se casser le cœur = Désespoir des cœurs-faux et autres impossibles amours
• On voudrait la vérité, toute la vérité, mais en évitant soigneusement de se casser la voix = Bouches d'Ombre du mensonge et ses murmures chielleux
• On voudrait bien agir ici-bras, mais sans avoir à se casser le cul = Les gros•sses branleurs•euses de la ouate friquée du Pouvoir et leurs rêve toxiques permanents ...

Inutile de vous faire un dessin, tout le monde a compris, car en Astrologie, le plus beau, le plus grand, le plus vrai de ses mots rejoint pleinement la réelle politique : c'est LA REVOLUTION PERMANENTE !
Orbitale, sidérale, anomalistique, draconitique, synodique ou copernicienne, il ne manque plus que la sociale terrienne pour que nos vies respirent enfin le bon air du temps qui passe.

 

En attendant et pour rester positif, ce petit essai théologique, toujours perfectible, avec ses leçons : Le Décalogue planétaire du soriX :

• Lune p : l'Innocence du cœur tu cultiveras = Toutes les leçons ...

• Mercure : Rire avec Dieu tu t'imposeras ! = Leçon d'humour

• Vénus : De sa Beauté tu t'inspireras = Leçon d'art

• Sol y Terre : L'Amour en toute chose tu imiteras = Quelle Sacrée leçon du bon Dieu !

• Mars : Le Courage de vivre en Paix tu exerceras = Leçon d'équilibre de vie

• Jupiter : La Justice tu pratiqueras = Leçon de société

• Saturne : La Réalité tu approfondiras = Leçon de choses

• Uranus : Ses Révélations tu oseras = Leçon d'esprit

• Neptune : Ses Grâces tu inspireras = Leçon communielle

• Pluton : La Vérité de l'Amour tu défendras = Ultime leçon ...

LUNE P : De la Plénitude tu jouiras = Vie du Cœur Incréé Pur de Dieu

 

Au sommet du Verbe est le Silence.
Au Cœur du silence est le Nom.

 

 

Mis à jour au Sol, le 01 01 2022,
Votre serviteur,

Captn'4 DXA

 

Exemple d'Intégration SANS Dieu : l'évanouissement de l'Humanité par idolâtrie de l'OBJET, tel le geek absolu !

 

Darwin out